Agir pour la Birmanie

21.10.2014

SOUTENEZ COSEPO asbl !

Aung San Suu Kyi reste le symbole de la lutte contre la dictature. Hier, nous avons milité pour sa libération et celle des nombreux autres prisonniers d'opinion. Aujourd'hui, nous apportons un support financier, médical et juridique à ces anciens prisonniers qui ont eu le courage de resister. Ne les oublions pas !

SOUTENEZ NOTRE ACTION !

Merci de verser votre don sur le compte BE28 5230 8053 3620 de l'asbl COSEPO (Comité de Soutien aux Ex-Prisonniers d'Opinion)

Plus d'informations sur www.cosepo.org

13.03.2012

Est-il possible de voyager autrement en Birmanie ?


Warning: getimagesize(upload_images/agir/1399972623_3332.jpg) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory in /var/www/birmanienet/08_actions.php on line 170

 

Consultez le rapport sur le tourisme en Birmanie rédigé par l'association française Info Birmanie en cliquant sur le lien suivant : http://www.info-birmanie.org/web/images/stories/Rapport_Tourisme_25.10.11WEB2.pdf

 




23.08.2011

URGENT ! Soutenez Charles Hector - Défenseur de travailleurs birmans en Malaisie


Warning: getimagesize(upload_images/agir/1400138925_1.php) [function.getimagesize]: failed to open stream: No such file or directory in /var/www/birmanienet/08_actions.php on line 170

Attaque contre un défenseur des droits de l’Homme en Malaisie Peugeot, Renault/Nissan et Hitachi laissent faire leur fournisseur.

Malaisie – Le procès de Charles Hector, avocat et défenseur des droits de l’Homme s’ouvre ce 24 août 2011.
Charles Hector est poursuivi par Asahi Kosei, un fournisseur malaisien de Peugeot, Renault/Nissan et Hitachi.
Il lui réclame pas moins de 2,3 millions d’euros pour avoir publié sur son blog des informations sur les mauvaises conditions de travail
et les menaces de déportation à l’encontre de 31 travailleurs migrants birmans travaillant dans l’usine d’Asahi Kosei.

La Campagne Vêtements Propres (Belgique), Peuples Solidaires (France) dénoncent cette attaque inacceptable
contre un défenseur des droits des travailleurs et le manque d’action de la part de Peugeot, Renault/Nissan et Hitachi
vis-à-vis de leur fournisseur.


Agissez maintenant !
En exigeant de Hitachi d’agir pour que son fournisseur Asahi Kosei retire immédiatement et sans réserve sa plainte contre Charles Hector.

http://www.vetementspropres.be/index.php?p=g&id=346

Lisez : Le Communiqué de la Confédération Syndicale Internationale ( CSI-ITUC)

http://www.ituc-csi.orgmalaysia-japanese-firm-must-drop.html

Asahi Kosei_Briefing_FR.pdf
Asahi Kosei_Statement.pdf

02.02.2011

****** ! SOUTENEZ RUTHA ! ******

 

Ecoutez son terrible récit, récolté lors d'une mission organisée récemment par Actions Birmanie, par l'initiative et le soutien de BurmaCampaign UK, dans un camp de réfugiés à la frontière Thailandaise.

Cliquez ici pour entendre son témoignage >>

Des milliers de Karen et de ressortissants des principales minorités frontalières sont victimes des exactions de l'armée birmane lorsque leurs villages sont attaqués. Rutha a été contrainte aux travaux forcés et  sauvagement violée par les militaires. Pour avoir osé témoigner des sévices sexuels qui lui ont été infligés,  Rutha subit à présent l'exclusion de la part de ses proches dans le camp où elle est actuellement réfugiée

Votre argent sera intégralement remis à une association locale (KWO-Karen Women Organization) qui fournira logement et nourriture à Rutha et sa famille, en attendant de leur trouver un pays d'accueil à l'étranger.

Vous pouvez faire un don (à partir de 5 EUR) sur le compte N° 523-0801090-42 (Banque Triodos) d'Actions Birmanie ( 50 Avenue de Fléron - B-1190 Bruxelles) avec la mention "Rutha".

Nouvelles récentes (Janvier 2011)

Nous rencontrons actuellement certaines difficultés administratives pour décrocher l'autorisation d'entrée sur le territoire belge pour Rutha, son mari et sa petite fille. Contrairement à d'autres pays voisins, la Belgique n'a en effet développé aucun programme d'accueil en faveur de citoyens birmans victimes de la dictature, ce qui complique singulièrement la procédure.  De nouvelles démarches sont en cours auprès des autorités belges et nous espérons toujours les faire aboutir.
Grand merci aux nombreuses personnes qui ont  marqué leur solidarité en versant une contribution financière.  A ce stade, ces fonds servent essentiellement à couvrir les frais de logement et de nourriture de Rutha et de sa famille, en Thailande. 

N'hésitez pas à nous soutenir encore!

Merci!

 

13.11.2010

ASSK IS FREE!

Rien ne justifiait le maintien en résidence surveillée d'ASSK au-delà de cette date du 13 novembre.  Les généraux au pouvoir n'ont donc fait qu'appliquer leurs propres lois injustes et il serait prématuré d'interpréter cette libération comme un signe d'assouplissement de la part d'un régime criminel.

Seules l'ouverture d'un dialogue avec l'opposition démocratique conduite par ASSK ainsi que la libération des 2202 prisonniers politiques qui croupissent encore dans le geôles du régime pourraient constituer un réel signe d'ouverture.

Ne soyons donc pas dupes: la pression internationale doit être maintenue pour un réel changement en Birmanie!

Nous comptons plus que jamais sur votre précieux support qui nous a déjà permis de franchir ce premier cap !

FREE BURMA!